Ecrire

Des citations ou des extraits d’auteurs inspirants; des pensées ou écritures personnelles, issues de mon propre journal.


18 Juin 2018

“I never meant to cause you any sorrow. I never meant to cause you any pain. I only wanted to one time to see you laughing. I only wanted to see you laughing in the purple rain.” Prince


13 Juin 2018

« On voit toujours de la tristesse dans les yeux de celui qui a le plus beau sourire. »


Extraits de mes mémoires de voyage et d’autres textes.

*

Quelque part dans la mer des Caraïbes, Mai 2018.

« J’avais passé toute la nuit sur le pont du bateau. L’espace restreint de la cabine m’angoissait et j’avais besoin de respirer l’air du grand large. C’était ma première navigation en haute mer, je voulais sentir cette sensation d’être libre. Dans la nuit, je voyais les étoiles au travers des nuages légers, lorsque j’ouvrais les yeux. Je regardais le ciel comme s’il me donnait un message. Les étoiles brillaient si fort, comme si des millions d’yeux me regardaient.

À l’aube, lorsque le soleil commençait à monter pour amener le jour, je m’étais assis près du bastingage pour regarder l’horizon s’illuminer. Je crois qu’elle aussi s’était levé aux aurores pour voir le jour reprendre son droit sur l’obscurité. Je crois que depuis ce premier jour, elle n’aura loupé aucun levé de soleil. Elle voulait être là, capturer ce moment avec son appareil, comme si elle avait besoin d’une preuve que la vie continue. Comme si la vue de ce point jaune lui rappelait que chaque jour était une nouvelle chance de vivre la vie que l’on mérite.

Le premier jour de croisière, je n’y ai pas vraiment fait attention. Elle semblait si discrète, solitaire. Elle semblait si fragile, si mystérieuse. Mais je la trouvais belle. Parfois, je percevais sa voix chantante au travers du brouhaha de la mer. Les vents marins faisaient danser ses longs cheveux dans l’air doux du large. Elle faisait partie de ces personnes qui sont belles de par la nature. Belles de beauté. Et belles d’âme.

*

Ce jour-là, elle portait un maillot de bain une pièce à fleurs. Elle était magnifique. Ses yeux étaient remplis d’étoiles scintillantes. On y voyait le ciel. On y voyait de l’Amour. Beaucoup d’Amour. On y voyait aussi un brin de tristesse et il était possible de deviner le besoin qu’elle avait d’être aimé. À la folie. Sa voix était une sorte de symphonie pour les oreilles. Son accent chantait les mots. Il y avait tant de douceur et de joie dans chacune de ses phrases. On y percevait la vie et l’envie de se battre, l’envie d’être extraordinaire. Elle parlait de chaque chose comme si le monde était beau. Elle semblait si sage malgré les épreuves qu’elle avait dû vivre. Elle semblait porter un lourd fardeau. Je crois qu’elle cherchait du sens à tout ce qu’elle faisait, et il semble qu’elle en trouvait. Elle souriait beaucoup. Son sourire d’or m’apaisait, il me montrait la beauté du monde, de la vie. Dans ces moments là, la vie me paraissait si simple, comme si elle ne tenait qu’à ce sourire. »


Lettre d’Amour

« Avec le temps, j’ai presque oublié ce qu’est l’Amour. Je ne sais plus vraiment, je crois.

Ici, l’océan est devant moi et je ne vois rien d’autre. L’horizon est vide et pourtant je me sens plein. Mon cœur est plein de toi. J’ai le temps et mon esprit est assez reposé pour ne penser qu’à toi, à la vie que nous pourrions avoir. Je ne t’ai pas encore gagné et pourtant j’ai déjà envie de ne pas te perdre. Les mots me manquent. Tu es dans ma tête, tu es dans mon cœur, et tu es partout, là, dans le ciel et l’océan.

Je voudrais t’aimer partout dans le monde. »

20 Mai 2018, Mer des Caraïbes.


« Chérissez l’amour, Marcus. Faites-en votre plus belle conquête, votre seule ambition. Après les hommes, il y aura d’autres hommes. Après les livres, il y aura d’autres livres. Après la gloire, il y aura d’autres gloires. Après l’argent, il y aura encore de l’argent. Mais après l’amour Marcus, après l’amour, il n’y a plus que le sel des larmes. »

Harry Québert; dans La vérité sur l’affaire Harry Québert, Joël Dicker


« Je ne veux pas d’une histoire d’Amour. Car toutes les histoires ont une fin. Je veux une vie d’Amour, car je crois qu’après la vie, il y a encore la vie. »

Pensées de voyage, Panama, 2018